Déménager avec son chat : les précautions à prendre

C’est bien connu. Les chats ont beaucoup de mal à s’adapter à un changement d’environnement. En plus d’être un important objet de stress, changer de maison peut le conduire à fuguer. Pour éviter le pire, préparez-le à son nouveau chez soi en douceur.

Changement de territoire, pas facile pour les chats

Bel exemple d’animal territorial , le chat est très attaché à son environnement et à sa routine quotidienne. Il est plus lié à son territoire qu’aux personnes avec qui il vit. Bien sûr, il tient à ses maîtres, mais le confort de sa maison est crucial pour lui. Il existe néanmoins des exceptions comme les « chats-chiens » qui sont plus attachés à leurs maîtres qu’à un lieu. Pour toutes ces raisons donc, un félin appréciera moyennement un déménagement. Car en plus, les meubles bougent, les cartons s’accumulent et sans parler du fait qu’il est balloté de gauche à droite. Cette expérience est très stressante pour l’animal et peut même entraîner un traumatisme. Le félin change carrément de comportement et manifeste de nombreux signes de stress : il urine partout, saccage les meubles et le canapé en y faisant ses griffes, s’isole, miaule énormément… Pour comprendre un peu mieux le caractère de la gent féline, n'hésitez pas à vous informer sur des sites comme le Mag du chat .

Comment l’habituer à son nouveau lieu de vie ?

Avant de calmer votre félin, vous devez vous-même vous détendre. Les chats se montrent sensibles aux émotions que peuvent ressentir leurs maîtres. Si vous manifestez de la nervosité, votre animal de compagnie le sera aussi sans aucun doute. Essayez de ne pas modifier vos habitudes en dépit des préparatifs auxquels vous devez vous adonner. Jouez avec Félix tout en faisant vos cartons. Est-il encore nécessaire de rappeler à quel point les chats adorent les cartons ? Votre félin s’en donnera à cœur joie à se cacher dedans.

Avant le déménagement, il est aussi conseillé d’emmener votre chat dans votre future habitation de manière à d’ores et déjà le familiariser. Il pourra prendre ses marques à ce moment-là et ne se sentira pas trop en territoire étranger lors du vrai déménagement.

Après le déménagement, votre priorité sera de mettre en place ses repères olfactifs et cela commence par la litière. Il est important qu’elle soit placée dans un endroit qui n’a pas d’odeur, qui est calme et à l’abri des passages. Ne changez pas également le substrat de la litière pour éviter que Félix finisse par refuser d’uriner dedans. N’oubliez pas de lui aménager son cocon douillet dans sa nouvelle maison. Il faut qu’il puisse retrouver ses jouets préférés, sa couverture, sa gamelle et son panier. Son lieu de repos doit être installé loin du vacarme et de la litière. Rappelez-vous que les chats n’aiment pas que l’endroit où il fait ses besoins soit trop près de sa zone de repas et de jeux.

Si en dépit de tous vos efforts, le chat exprime encore du stress et de l’angoisse, vous pouvez utiliser des produits constitués d’hormones naturelles aux propriétés calmantes et apaisantes. Par exemple, les fleurs de Bach ont déjà démontré leur efficacité dans ces cas-là.

Les commentaires sont fermés.